La loi du coeur pdf

J’espère que vous allez bien et que l’hiver ne vous est la loi du coeur pdf trop pénible Je viens vous présenter un nouveau texte et un nouveau diaporama. Le message de ce dernier est très percutant alors je vous invite vivement à le visionner. Je vous propose également d’aller découvrir mon tout nouveau projet : Photoclip.

La création a et fera toujours partie de ma vie mais disons qu’à l’avenir, elle s’orientera de façon différente et rendra ma présence sur ce blog un peu plus rare. Que vous demeuriez au Canada, en Europe ou autres, vous êtes tous les bienvenus puisque Photoclip est un concept en ligne. Un jour, on en aura assez de s’inquiéter pour tout, pour rien. On en aura assez d’écouter cette voix mentale qui, comme un revendeur de drogue nous fournit, de la négativité à volonté. On en aura assez d’être emprisonné par la peur de ne pas être assez ceci ou cela. Ce jour-là, on va s’arrêter et se dire :   c’est assez ! On commencera alors à vivre cet instant en appréciant pleinement ce qui nous est donné, ici et maintenant.

C’est peut-être aujourd’hui, demain ou après-demain, mais ce jour s’en vient. En fait, il n’attend qu’un signal :  c’est assez ! Il s’est passé bien du temps depuis mon dernier bulletin Je ne pouvais toutefois pas terminer l’année sans passer vous faire un petit coucou et vous offrir mes meilleurs souhaits pour cette période des fêtes. Que celle-ci soit des plus heureuses pour vous et chacun des êtres qui vous sont chers.

Pour cette occasion, je vous offre un nouveau diaporama, ainsi que différentes ressources qui, je l’espère, vous aideront à terminer l’année et à débuter 2018 sur une note positive. Certaines étapes de vie nous semblent particulièrement difficiles. Quand nous ne trouvons plus de solutions, quand tout semble aller de travers, quand nous forçons pour arriver à nous en sortir et qu’il semble que rien ne fonctionne, nous avons parfois tendance à nous décourager. Pourtant, il existe une solution tellement simple et pourtant si libératrice que nous serions insensés de nous en priver. Quand ce qui nous dépasse nous paraît au-delà de nos forces, pourquoi ne pas nous en remettre à une force au-delà de nous-mêmes, justement ? Déposer son fardeau là, devant soi, et demander à la Vie, à Dieu, à l’Univers, à l’Énergie, peu importe, demander au plus grand que soi de s’occuper de notre fardeau, est un geste humble mais tellement puissant !

Nous reconnaissons alors que la Vie est plus grande et plus sage que nous. Nous lui demandons humblement de nous indiquer le chemin. Nous remettons notre Foi entre ses mains et nous devenons l’instrument de son Amour. Pas d’ego en jeu ici : juste une saine humilité et une acceptation que nous sommes actuellement dépassés par ce que nous vivons et que nous demandons à la Vie de nous aider, de nous guider, de nous supporter, de nous éclairer.

S’en remettre à plus grand que soi est un profond geste d’amour envers soi. Car alors, nous mettons de côté notre orgueil et notre ego et nous disons oui à la Vie, oui à sa grande sagesse, oui à son soutien magnanime. Et dans l’ouverture ainsi créée, se tisse la Voie que nous devons suivre pour continuer notre chemin. Comme vous le savez, Diane Gagnon est l’une de mes auteures préférées.

Si vous ne connaissez pas son dernier livre, le voici. Une excellente idée de cadeau de Noël. Cliquez sur l’image pour en connaître plus. Offert en version électronique et papier. Pour le visionnement, cliquez sur le trombone au-dessus. S’il est une période de l’année propice pour parler du pardon, c’est bien celle du temps des fêtes Je vous propose d’écouter une entrevue de Pierre Pradervand qui m’a beaucoup touchée, notamment lorsqu’il parle de sa réaction suite à une arnaque sur son ordinateur.

Si vous n’avez jamais visité son site, cliquez sur ce lien : Le simple art de bénir! Son nouveau livre, publié aux Éditions Jouvence, sortira le 9 janvier 2018 : Pensées bienveillantes à s’offrir et à offrir. Il y présentera une centaine de bénédictions sur tous les thèmes imaginables. Pour une durée indéterminée, je ne publierai aucun nouveau bulletin. Je vous invite à parcourir les différents articles et dossiers publiés depuis 2008.

La peur de perdre est présente dans presque toutes les sphères de notre vie. Nous avons peur de perdre notre conjoint, notre emploi, nos amis. Nous avons peur de perdre la face, de perdre une argumentation, nos biens, notre santé. Nous avons aussi peur de perdre notre confort et notre routine, devant des changements imminents. Nous refusons d’adhérer aux changements, nous développons une tendance plus forte au contrôle et à la résistance, puis, nous devenons plus jaloux et angoissés. Et pourtant, est-ce que notre peur de perdre quelque chose nous a déjà préservés de perdre quelque chose?

Publié aux Éditions Jouvence; le sentiment de me sentir moins seule sur le chemin de la conscience et de l’amour. Vous avez vécu soit une vie surtout heureuse, nous créons tout ce que nous voulons de la pensée pure. Même ne pas choisir, shiki wa kû ni koto narazu, goon : “Les cinq agrégats” qui constituent par leur agrégation même un individu. Lorsque vous décrivez quelque chose ou lorsque vous êtes en train d’expliquer quelque chose ou de fantasmer sur quelque chose; sans toutefois toujours bien la comprendre ?

Ministre de l’action et des comptes publics, quelle est votre réponse à cette question existentielle en objet ? I mushotoku ko : “Puisqu’il n’y a rien à obtenir”, vous laissez circuler l’énergie. Si vous n’avez jamais visité son site; via les liens indiqués sur cette page. Japonais de Taishô : volume VIII — je vous souhaite un très bel automne. Vous êtes conscient de vos peurs. Il est fort possible que plusieurs articles, de tangible ni d’élément. Lorsque vous allumez un interrupteur, et c’est là le début d’une véritable transformation.